Comment changer, s’améliorer ?

Si vous avez atterri sur mon site, c’est que vous vous intéressez à la sophrologie et que vous souhaitez probablement opérer un changement ! Une envie de progresser, de vous améliorer, de changer votre état d’être, cela est tout à fait possible, mais un apprentissage est nécessaire.

De nature, le changement est constant et s’opère avec le temps. Au fil des jours, des années, des changements s’effectuent dans notre corps, les cellules se multiplient, vieillissent, meurent, naissent, le corps se modifie, nos structures cognitives également. Notre caractère et notre personnalité changent aussi, de par notre environnement, de par les obstacles et les différents évènements de la vie que nous rencontrons. Le changement fait partie de la vie, le changement est une évolution même s’il n’est pas toujours positif. Mais cela amène à une question, sommes-nous libres de changer, avons-nous le choix d’évoluer comme nous le souhaiterions ?

Changer est un apprentissage

Changer, c’est apprendre de nouveaux comportements, de nouvelles façons d’être, c’est réussir à abandonner nos mécanismes devenus nuisibles. Tout être humain a la capacité de changer, de s’améliorer, mais avec ses limites. Nous progressons chaque jour, en intégrant peu à peu de nouveaux comportements, en clair, nous nous adaptons. Mais nous ne pouvons pas toujours agir sur tout, parfois certains obstacles s’opposent à nous, et nous nous retrouvons coincés, incapables d’agir.

Vouloir s’épanouir davantage, être plus à l’aise dans nos relations personnelles, améliorer notre façon d’être, nos envies de changements peuvent être nombreuses, mais une seule règle à retenir : le changement est possible en modifiant uniquement ce qui dépend de nous.

Cela paraît logique, nous ne pouvons pas modifier le temps, ni les gens, ni notre environnement, et pourtant, nous essayons souvent d’agir sur ces paramètres. La seule chose malléable, c’est notre façon d’agir, de penser et notre manière d’éprouver les choses, nos sensations. Il convient de distinguer ces trois dimensions (penser, agir, ressentir), et de les imaginer complémentaires l’une envers l’autre.  Lorsque nous agissons sur l’un de ces éléments, nous changeons les deux autres : penser de manière positive face à une situation désagréable, changera notre façon d’agir, nous surmonterons nos réactions, et nous éprouverons moins de sensations désagréables. De même qu’agir de manière plus souple, avec plus de recul, modifiera notre façon de penser et nos sensations éprouvées. Il n’est donc pas nécessaire de modifier entièrement notre comportement, mais il suffit d’agir sur un élément pour qu’un changement global ait lieu.

changement

Comment changer ?

Deux façons de faire :

1) S’habituer. C’est-à-dire habituer son esprit à penser ou agir de telle manière afin que cela devienne naturel et plus un obstacle. Lorsque nous faisons face à des pensées néfastes, nous pouvons atténuer ces pensées, en imaginant la situation, mais qui se déroule de manière plus favorable et réaliste que ce que nous craignons. Au lieu de chercher à éviter la pensée désagréable, impossible à chasser, nous nous y exposons. Notre pensée est toujours là, mais nous ne sommes plus anxieux, nous nous y habituons. Il en est de même pour les sensations. En provoquant volontairement des sensations déplaisantes ou difficiles à gérer, nous nous y habituons, elles perdent de leur intensité et nous préparons des mécanismes de réactions moins néfastes que ceux qui surgiraient naturellement.

2) Opter pour de nouveaux comportements. Il est question ici de trouver de nouveaux comportements, plus adaptés en s’efforçant de voir les choses autrement. C’est un véritable travail à effectuer au quotidien, en essayant de trouver de nouvelles façons de faire. Le secret : innover, essayer !

Enfin, pour se détacher d’un comportement, il suffit de ne plus le pratiquer et il disparaîtra progressivement, tout est question d’exercice !

Afin de réussir à changer, il faut se fixer un objectif précis, concret et réalisable. Il s’agit surtout de définir le comportement à modifier et celui à acquérir. Pensez surtout à cela : une petite évolution plutôt qu’une révolution ! En effet, changer d’un coup paraît difficile et insurmontable. Dans un premier temps, commencez par créer plusieurs petits objectifs à réaliser au fur et à mesure.

Et la sophrologie dans tout ça ?

La sophrologie permet de changer les sensations intérieures, en remplaçant les sensations désagréables par des sensations agréables et positives.
En se recentrant sur nous-mêmes, sur notre corps et en étant plus attentif à ce que nous ressentons, la sophrologie offre un nouveau regard. Par des techniques adaptées, elle permet de nous imaginer dans une situation difficile et de la surmonter. Elle nous permet ainsi d’adopter des automatismes de réactions face à un évènement.

Dans tous les cas, un changement nécessite un véritable effort, c’est un travail quotidien à faire sur soi-même. Et le seul maître de vous-même, c’est vous !

2 réflexions sur “Comment changer, s’améliorer ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s