La sophrologie et l’hypnose sont deux méthodes distinctes et pourtant cousines. En effet, l’hypnose fait partie des techniques dont la sophrologie s’est inspirée. Elles ont toutes les deux des points communs, mais aussi des différences importantes.

Quelles sont les différences ?

Certaines approches sont sensiblement identiques. Toutes les deux utilisent la voix du praticien pour guider la personne et l’accompagner dans un état de conscience modifiée.

En revanche, l’hypnose travaille sur la partie inconsciente du sujet afin de lever les blocages créés par la conscience. Tandis que la sophrologie travaille avec la partie consciente afin de faire prendre conscience à la personne de ses potentialités positives. Lors des séances de sophrologie, la personne est plus autonome, car elle centre son action sur le mental, le corps et les émotions.

Quelle méthode choisir ?

La sophrologie est une méthode de développement personnel qui permet d’apprendre à maîtriser ses émotions, à se réapproprier son corps et ses sensations, pour mieux lâcher-prise et retrouver une confiance. Elle accompagne efficacement dans toutes les situations pour lesquelles il est nécessaire d’apprendre à reprendre le contrôle. Le sujet va découvrir l’étendue de ses ressources et apprendre à gérer son corps et son esprit en devenant autonome.
La sophrologie peut ainsi être utilisée pour apprendre à gérer des symptômes comme : les troubles du sommeil, le stress et l’anxiété, les crises d’angoisse, et aide à préparer mentalement à certaines épreuves : la maternité, les examens, les compétitions sportives, une opération.

L’hypnose Ericksonienne cible la cause du symptôme et traite le problème à la racine. Cette méthode “induit” un état de rêverie, dans lequel le sujet plonge dans son inconscient pour y puiser de nouvelles ressources, choisir les solutions au problème qu’il veut résoudre et effectuer une transformation intérieure positive. Contrairement à la sophrologie, la personne n’est pas capable de refaire les séances seul.
L’hypnose thérapeutique démontre son efficacité pour tous les problèmes psychosomatiques, la douleur, les phobies, la confiance en soi, les addictions, les allergies,…

Ces deux méthodes sont complémentaires, il est tout à fait possible de commencer par de la sophrologie afin d’apprendre, par exemple, à gérer ses émotions et son stress, et poursuivre avec de l’hypnose pour traiter la cause du problème. Le choix se fait également et surtout par affinité avec l’une ou l’autre méthode, qui permettent toutes les deux et à leur manière, d’apporter un mieux-être dans la vie du sujet.

Pour toutes questions ou partages d’expérience, vous pouvez commenter cet article 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.